Suis-je universel ?

Quand on fait une transfusion de sang il faut regarder le groupe du donneur, et celui du receveur pour éviter que le système immunitaire du transfusé ne réagisse, et ne tue le patient.
Le système du groupe sanguin est assez simple et repose sur deux gènes qui sont à l’origine de deux types protéines antigéniques :

  • Le premier peut coder pour deux protéines (notées A ou B) ou aucune (on note alors O),
  • Le second peut coder pour une protéine (on note +) ou pas (on note -). On le nomme Rhésus car il a été découvert après des expériences réalisées sur des singes de cette espèce.

Notre groupe sanguin peut donc être O- (si l’on ne produit aucune des trois protéines), O+, A-, A+, B-, B+, AB- ou AB+ (quand on produit la totale). Chaque individu produit également des anticorps pour les antigènes qu’il ne porte pas, un individu A- porte les anticorps contre les protéines B et rhesus. Cela a des conséquences sur les transfusions:

  • Un individu AB+ n’a pas d’anticorps associés aux protéines du groupe sanguin et est donc receveur universel : il peut accepter tous les types de sang sans risque de réaction immunitaire.
  • Un individu O- a quant à lui un sang qui ne générera pas de réaction chez le receveur, c’est un donneur universel. C’est pour cela qu’en cas d’urgence, et dans le doute quant au groupe sanguin du receveur potentiel, on utilise du O- !