Top of the Prots

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les protéines (mais que vous n'aviez jamais osé demander)

Qui sommes nous ?

Sophie Sacquin-Mora : Après l’agrégation de chimie et une thèse en thermodynamique statistique, j’ai rejoint le Laboratoire de Biochimie Théorique, où je suis chercheuse CNRS depuis 2006. Mes travaux de recherche portent sur le développement de modèles théoriques pour mieux comprendre comment fonctionnent les protéines à l’échelle atomique. Je m’intéresse notamment à leurs propriétés mécaniques et à la façon dont elles interagissent entre elles (je dis parfois que je fais de la sociologie des protéines). Mes grandes passions sont la science, le féminisme et la littérature jeunesse et je parle aussi de tout ça sur Twitter (@sacquin_mo).

Antoine Taly : Mon parcours est marqué par les interfaces. J’ai débuté par une thèse en biophysique, entre France et Allemagne, entre expériences et modélisation moléculaire.  J’ai ensuite poursuivi mon parcours via l’institut Pasteur et l’université de Strasbourg, où j’ai rejoint le CNRS. Depuis 2011 je suis également au Laboratoire de Biochimie Théorique, ou je poursuis mes travaux sur la dynamique des protéines et leurs interactions avec les petites molécules. Je m’intéresse aussi beaucoup à la pédagogie, notamment à l’utilisation des jeux, dont je parle aussi sur Twitter (@AntTaly) et Youtube.

Natacha Gillet : chimiste passionnée par les protéines, je les étudie grâce à des approches de modélisation moléculaire, avec un peu de mécanique quantique dedans. Durant ma thèse entre France et Espagne, puis lors de mon post-doc en Allemagne, je me suis principalement intéressée aux déplacements d’électrons (les mêmes que dans les fils électriques) dans des protéines. Depuis janvier, je travaille à l’IGBMC sur le lien entre des mutations de protéines liées à l’ADN et le cancer de la vessie. Quand je ne regarde pas des protéines bouger sur mon ordinateur, j’en dessine! Je dessine d’autres choses, mais comme je n’en parle pas sur twitter, vous ne saurez pas quoi… (je réponds aux pigeons voyageurs par contre).

%d blogueurs aiment cette page :